niveau de maternité


En France depuis les décrets de 1998, les maternités sont classées 3 niveaux en fonction de la prise en charge des nouveau-nés.  Quelque soit le niveau de la maternité,  elle dispose d'un bloc obstétrical , de la présence des professionnels de santé pour la prise en charge de la mère et de l'enfant: 

  • gynécologue-obstétricien, 
  • anesthésiste-réanimateur, 
  • pédiatre, 
  • sages-femmes,
  • auxiliaires de puériculture et aides soignantes 

Maternités de niveau 1

Elles accueillent les futures mamans dont la grossesse se déroule normalement et l’accouchement ne présentent aucun risque… comme  la grande majorité des grossesses. Il faut que le terme de la grossesse soit au moins de 37 semaines d’aménorrhée. Si l'accouchement s'annonce plus tôt une mutation vers une maternité d'un autre niveau sera envisagé.

Maternités de niveau 2

Un service de néonatalogie ou de soins intensifs néonatals est attenant à la maternité.  Elles peuvent accueillir des prématurés à partir de 33-34 semaines c’est à dire ceux qui n’ont pas besoin d’une prise en charge importante, notamment sur le plan respiratoire.

Maternités de niveau 3

Elles sont rattachées à un service de réanimation néonatale qui prendra en charge le bébé et sont spécialisés dans le suivi des grossesses pathologiques (hypertension sévère, diabète…) , grossesses dont on sait qu’elles peuvent présenter un risque pour la future mère et/ou l’enfant à naître. Ces maternités peuvent accoucher des mamans dont le bébé à moins de 33 semaines. . Seuls votre sage-femme, votre médecin ou votre gynécologue-obstétricien pourra qualifier votre grossesse comme étant « à risque » et vous orientera vers la maternité adaptée. Un transfert, soit de la future maman (transfert in utero), soit du nouveau-né (transfert post-natal) vers un autre établissement pourra parfois être indiqué. Celui-ci peut être rapide. Les maternités du département travaillent en réseau pour faciliter la prise en charge adaptées à la santé de la mère et du nouveau-né.


Les professionnels des maternités et du réseau sont soucieux de favoriser le rapprochement familial dès que la situation médicale est stabilisée.