L'accouchement en pratique


Près de  80% des accouchements se font par voie basse ou par voie naturelle; il peut s’agir d’un accouchement simple ou assisté d’une extraction instrumentale (ventouse, forceps, spatules).

Ce sont généralement les sages-femmes qui pratiquent l’accouchement. Elles font appel au médecin si une complication se présente pendant le travail ou  pour la naissance de votre bébé. Même si vous ne le voyez pas, il y a toujours un gynécologue obstétricien présent à la maternité. Ils interviendront pour faciliter la naissance soit en pratiquant la pose de ventouse ou de forceps ou une césarienne.

Pour que l’accouchement puisse se faire, il faut que deux conditions soient réunies : 

  • Votre col utérin doit être complètement ouvert, c'est-à-dire à dilatation complète. La phase de dilatation du col peut durer plusieurs heures. Sous l’effet des contractions et la pression du bébé, le col s’efface, se dilate, permettant à l’enfant de descendre dans le bassin.
  • Le bébé doit être engagé dans le bassin. Vous ressentez alors l’envie de pousser. 

Lors des derniers mois de grossesse, le professionnel s’assure que votre bébé est bien placé pour permettre un accouchement par voie basse. 

La majeure partie du temps, votre bébé se présentera la tête en bas ou dit en position céphalique. C’est la présentation idéale pour un accouchement. 

Il peut se présenter en siège ou présentation pelvienne (siège : il présente ses fesses ou ses pieds). Plus rarement, il peut être dans d’autres présentations comme la présentation transversale (votre bébé est comme dans un hamac) ou la présentation par la face (il montre son visage). Pour ces différentes situations, les conditions de votre accouchement seront discutées par l'équipe médicale de la  maternité que vous avez choisi.