Alcool et Grossesse

L'alcool passe la barrière placentaire. Quand maman boit, bébé boit.

Il est encore difficile de savoir à partir de quelle quantité d'alcool des effets sont possibles, il est donc fortement déconseillé de consommer de l'alcool pendant la grossesse (0 alcool = 0 risque), cette non consommation doit se poursuivre en cas d'allaitement puisque l'alcool passe aussi dans le lait maternel.


Les conséquences de la consommation d'alcool durant la grossesse sont très variables en fonction de la durée de l'alcoolisation et du niveau. Les risques sont un avortement spontané, un accouchement prématuré, la naissance d'un bébé mort-né, des malformations, ainsi que des retards de développement.


Un Syndrome d'Alcoolisation Foetale (SAF) peut aussi être observé :
  • retard de croissance constaté pendant la grossesse
  • malformations diverses
  • atteinte su système nerveux central
  • dysmorphie craniofaciale


Pour plus d'informations, vous pouvez vous reporter au site : alcool info-service

En cas de doutes, de questions, n'hésitez pas à consulter le professionnel de santé qui vous suit pendant votre grossesse.

Des consultations en service d'addictologie ou dans les Centre de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) et Centre Médico-Psychologique (CMP) de votre région sont possible pour vous aider en cas de difficulté à arrêter de consommer de l'alcool.

Vous pouvez aussi demander de l'aide auprès d'association tel que Alcool Assistance, ou les Alcooliques Anonymes.
Pensez au numéro vert d'Alcool-info-service : 0 980 980 930